six ans, sept ans…

Six ans, sept ans, huit ans,

Six dents, sept dents, huit dents, 

Ce sont les années des dents qui tombent.

 

En marchant, en chantant, en trébuchant,

En mâchant, en courant, en s’endormant,

En sautant, en tombant, en rigolant,

En jouant, en lisant, en patinant,

En lisant, en pleurant, en bricolant,

Et même en rêvant,

Il n’y a pas de bon moment

Pour perdre une de ses dents.

 

Six ans, sept ans, huit ans,

Six dents, sept dents, huit dents,

Ce sont les années des dents qui tombent.

 

Avec ses doigts directement,

Assez souvent douloureusement,

Seul ou avec l’aide de maman,

En se mettant devant le miroir pour mieux voir,

En reculant toujours un peu le moment,

« Ce sera sûrement plus facile ce soir ».

Et ça ne l’est pas, finalement.

Puis, pendant la nuit, sans faire le moindre bruit,

 La visite d’une petite souris.

 

Six ans, sept ans, huit ans,

Six dents, sept dents, huit dents,

Ce sont les années des dents qui tombent.

 

Courte, la durée de vie de nos dents de lait, l’est.

Mais ce n’est pas la fin de l’histoire.

Dans un petit sachet en tissu au fond d’un tiroir,

Une boite en forme de cœur sur l’étagère d’une armoire,

Un coffre-fort, mais ce doit être rare,

Nos incisives, canines et molaires

Sont conservées à l’abri des regards.

N’ayant plus à craindre les caries,

Leur nouvelle demeure les ravit.

 

                                                                                                Décembre 2021

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *